NEWSLETTER

Qui sommes-nous ?

Calmann-Lévy, éditeur depuis 1836

 

À l’origine de la maison, un petit cabinet de lecture ouvert rue Marie-Stuart en 1836, sous la direction de Simon Lévy et de son fils Michel. C’est ce cabinet qui donnera naissance à la Librairie Michel Lévy frères.  
En 1875, à la mort de Michel Lévy, la maison d'édition compte déjà parmi les premiers éditeurs européens. Il laisse à son frère Calmann une entreprise à la réputation littéraire solide et un catalogue où ne manque aucun des grands noms de l’époque. La maison prend alors le nom de Calmann Lévy et le travail engagé par Michel est poursuivi par son frère. Il publie ainsi le premier roman de Pierre Loti et les Contes cruels de Villiers de l’Isle-Adam. 
En 1893, les fils de Calmann Lévy, Georges, Paul et Gaston, lui succèdent. On leur doit par exemple la publication du premier livre de Proust, Les Plaisirs et les Jours, celles des romans et des pièces de théâtre de Tristan Bernard, ainsi que des poèmes d’Anna de Noailles. La littérature étrangère est également présente avec des auteurs comme Gorki, Pirandello, D. H. Lawrence ou Henry James. 

L’éditeur du XIXe siècle 

 

Michel Lévy s’est très vite imposé comme un éditeur exceptionnel. Il parvient à inscrire à son catalogue les noms des plus prestigieux écrivains du XIXe siècle : Dumas, Baudelaire, Flaubert, Hugo, Balzac, Sand, Lamartine, Stendhal, Gaultier, Nerval. Mais il ne se limite pas à la littérature romanesque. Tocqueville, Guizot, Sainte-Beuve et Renan, dont La Vie de Jésus sera un des grands best sellers du siècle, rejoignent ainsi les rangs des auteurs de la maison. 
Autre vocation de la maison, la traduction des grands romanciers étrangers. Michel Lévy publie ainsi Dickens, Poe (traduit par Baudelaire en personne) ou encore La case de l’oncle Tom, de Harriet Beecher-Stowe, roman phare du combat abolitionniste et pour lequel George Sand rédige une préface 
Michel Lévy a également révolutionné l’édition en créant une collection « à un franc ».  Pour la première fois, des livres de qualité, en édition originale, deviennent accessibles à tous. Le succès est d’emblée immense et contribue au développement de la lecture et à la popularisation du roman. 


Le XXe siècle


Durant l'Occupation, Gaston Lévy, alors à la tête de la maison, est interné et ses fils rejoignent Londres. La société administrée par les Allemands est rebaptisée en janvier 1943 « Éditions Balzac », dont un des nouveaux actionnaires est Albert Lejeune.  
À la Libération, la maison est placée sous l'administration de Léon Pioton. Elle doit se reconstruire, mais bénéficie de la richesse de son fonds. Elle déniche de nouveaux auteurs, comme Raymond Aron, qui devient conseiller et accroît encore la renommée de l'éditeur. Il fonde ainsi en 1947 la collection « Liberté de l’esprit », une collection visant à combattre tous les totalitarismes, dans laquelle sont publiés des auteurs guidés par le même esprit d’indépendance intellectuelle, la même méfiance à l’égard de toute forme d’idéologie. Cette collection accueille les plus grands penseurs du XXe siècle : Hannah Arendt, Arthur Koestler, Norbert Elias, Vaclav Havel, Stanley Milgram. 

En 1950, la publication du Journal d’Anne Frank inaugure une tradition de textes sur la judéité et la Shoah, tradition qui se poursuivra en 2005 avec l’engagement de Calmann-Lévy avec le Mémorial de la Shoah. 
Calmann-Lévy édite les prix Nobel de Littérature Claude Simon, Hermann Hesse ou encore les thrillers psychologiques de Patricia Highsmith. 

En 1993, Calmann-Lévy rejoint le groupe Hachette Livre, N°1 de l’édition en France. 

Son catalogue vient s’enrichir de nouvelles marques avec le rachat des Editions N°1 en 1991 ou des éditions Kero en 2017 ou encore le développement du label de littérature de l’Imaginaire Orbit, de 2009 à 2016


Calmann-Lévy aujourd’hui 

 

Grâce à un catalogue éclectique, et porté par des auteurs tels que Guillaume Musso, Pierre Lemaitre, Yann Queffelec, Laurent Gounelle, Michael Connelly, Donna Leon et Marie-Bernadette Dupuy, Calmann-Lévy est depuis 2018 le 3e éditeur français de littérature générale.

Une importance donnée aux auteurs français, des auteurs étrangers prestigieux, des rentrées littéraires de qualité et des publications maîtrisées font de Calmann-Lévy une maison attentive à son rôle et son impact sur la société et son époque. Depuis 2021, la quasi-totalité des ouvrages sont imprimés et reliés en France.

Les publications des éditions Calmann-Lévy font l’objet de nombreuses adaptations au cinéma ou à la télévision parmi lesquelles : 

- l’adaptation de La Jeune Fille et la Nuit de Guillaume Musso en série co-produite par l’Alliance Européenne (France Télévisions avec Rai et ZDF), Make it Happen Studio, et MGM International Television Production (diffusion 2022), avec Ioan Gruffud, Rupert Graves et Grégory Fitoussi 

- “Ils sont vivants”, un film de Jérémie Elkaïm, inspiré du témoignage Calais mon amour de Béatrice Huret . Diffusé en salles en février 2022 

- “La Chambre des merveilles” , un film de Lisa Azuelos, avec Alexandra Lamy et Murielle Robin, adapté du roman de Julien Sandrel (en salles en 2023)
 

Les Collections de Calmann-Lévy

 

Calmann-Lévy Littérature

Pour des deux rendez-vous que sont la rentrée littéraire (août) et la rentrée d’hiver (janvier), la collection littérature met en avant des auteurs français et étrangers, reconnus ou nouvelles plumes, dont les ouvrages portent, par leur éclectisme et leur originalité, les valeurs de la maison, comme Guillaume Sire, lauréat du Prix Orange du livre 2020 pour son roman Avant la longue flamme rouge


Calmann-Lévy Noir

Une collection de polars et thrillers, français et étrangers, qui compte notamment Michael Connelly, Camilla Grebe, Donato Carrisi, Donna Leon, Niko Tackian, Jacques Expert, ou encore Jérôme Loubry et Johana Gustawsson.
Le directeur de collection et traducteur Robert Pépin collabore à cette collection sous le label Robert Pépin présente.

 
Calmann-Lévy Territoires

Fondée en 2010 par Jeannine Balland sous le nom France de toujours et d’aujourd’hui, la collection devient Calmann-Lévy Territoires en 2019. Elle propose des auteurs dont les romans, historiques ou contemporains, sont ancrés dans le terroir français à l’image de Françoise Bourdon ou Jean-Paul Malaval


Calmann-Lévy Graphic

En 2020, la maison enrichit son catalogue et ses activités grâce au lancement du label Calmann-Lévy Graphic qui compte entre-autre dans son catalogue l’adaptation du Journal d’Anne Franck et les romans graphiques de L’Homme étoilé. 


Kero

Suite au rachat de la marque, Kero devient une marque des éditions Calmann-Lévy spécialisée dans les ouvrages d'humour (Laurent Baffie, Philippe Vandel), les livres de personnalités (Mariah Carey, Michel J.Fox) et les documents d’actualité.  


Liberté de l’esprit

Créée en 1947 par Raypond Aron, la collection Liberté de l’esprit prend un nouvel essor en 2018 sous la direction de Gilles Achache. Elle propose des textes qui visent à comprendre les formes de cette histoire en train de se faire, et à témoigner des chemins qu’empruntent aujourd’hui la liberté et la démocratie, des risques qu’elles courent et des conditions de leur extension. 


Mémorial de la Shoah

Initié en 2005, l’engagement aux côtés du Mémorial de la Shoah rassemble des textes dont la valeur scientifique représente une avancée significative dans la compréhension et la connaissance de la Shoah.


Bibliothèque Raymond Aron

Raymond Aron et Calmann-Lévy, c’est l’histoire d’une ancienne et profonde relation. Cette collaboration est non seulement remarquable par le nombre de livres publiés, mais surtout par l’importance de ceux-ci dans l’œuvre du philosophe. Aujourd’hui, en accord avec Dominique Schnapper, sa fille, Calmann-Lévy a créée la Bibliothèque Raymond Aron afin de permettre à tous les lecteurs d’Aron, du grand public au public universitaire, d’accéder à l’ensemble de ses œuvres.

Prix Littéraires
Années Prix
2023 "Les Insolents" de Ann Scott , Prix Renaudot 2023 "Un monde de ciel et de terre" de Aleksandar Hemon, Grand Prix de littérature américaine 2023 "Un simple dîner" de Cécile Tlili, Prix Gisèle Halimi 2023 "L'Énigme de la Stuga" de Camilla Grebe, Grand Prix des Lectrices de ELLE - catégorie Polar "Fenêtre sur jardin" de Valériane Taront, Prix Jeune Talent-Jeannine Balland 2023 "L'Île de Yule" de Johana Gustawsson, Prix Ligue de L'Imaginaire Cultura 2023 "L'Île de Yule" de Johana Gustawsson, Prix des Lecteurs du Gujan Thrillers Festival
2022 "Le Chant des Reines" de Sarah Bell, Prix Jeune Talent-Jeannine Balland 2022 "A vif" de René Manzor, Prix de l’Embouchure                "Le Commerce et la force" de Maxence Brischoux, Prix Emile Perreau-Saussine  "Inconditionnelles" de Marlène Charine, Prix du Grand Saint-Emilionnais - catégorie polar "Une Femme sans larmes" de Denis Jeambar, Prix de l’homme pressé "La Colline aux disparus" de Tana French, Grand Prix des lectrices de ELLE - catégorie polar "Les Contreforts" de Guillaume Sire, Prix Midi "Là où renait l’espoir" d’Elise Fischer, Prix du Lys  "Les petits papiers de Marie-Lou" de Corinne Javelaud, Prix Saint-Estèphe "Je serai là !" De l’Homme Etoilé, Mention spéciale du jury de la Bande Dessinée Chrétienne d’Angoulême
2021 Guillaume Musso, Prix Raymond Chandler "Je serai là !" de L’Homme étoilé : Prix Solidarité BD de la Fondation Harmonie Mutuelle "Inconditionnelles" de Marlène Charine Prix Découverte Iris Noir Bruxelles  "A vif !" De René Manzor, Grand Prix Iris Noir Bruxelles  "Négo" de Laurent Combalbert, Prix Sang pour sang polar  "San Perdido" de David Zukerman, Prix Littéraire Québec-France   "Le Mal-épris" de Bénédicte Soymier, Prix Jean-Claude Brialy de la ville de Saumur 
2020 "Avant la longue flamme rouge" de Guillaume Sire, Prix Orange du Livre  "Les Lumières d’Oujda" de Marc Alexandre Oho Bambe, Prix Littéraire des Rotary Club de langue française   "Tombent les anges" de Marlène Charine, Prix du polar romand  "Battement de cœurs" de Cécile Pivot, Prix du roman qui fait du bien Fontvieille "Avalanche Hôtel" de Niko Tackian, Prix du polar Les Petits Mots des libraires
2019 "Les Refuges" de Jérôme Loubry Prix Cognac du meilleur polar francophone  "Un soleil sans espoir" de Kent Anderson, Grand Prix de littérature policière  "Où bat le cœur du monde" de Philippe Hayat, Prix Filigranes  "Le Douzième Chapitre" de Jérôme Loubry, Prix sang pour sang polar  "Oublier nos promesses" de Elsa Roch, Prix des lecteurs Bloody Fleury  "En attendant la neige" de Christine Desrousseaux, Prix des lecteurs du Var "Avalanche Hôtel" de Niko Tackian, Prix Ligue de l’Imaginaire Cultura "Le Journal de ma disparition" de Camilla Grebe, Prix des lecteurs du Livre de poche  
2018 "Beau Ravage" de Christopher Bollen, Prix Fitzgerald  "Apocryphe" de René Manzor, Prix Les Petits mots des libraires  "L’auberge du gué" de Jean Siccardi, Prix Nice Baie des anges  "Nage Libre" de Boris Bergmann, Prix Vocation  "La Montagne pour Refuge" de Patrick Breuzé, Prix Littéraire de la ville de Belfort , Prix du Pays du Montblanc "Oublier nos promesses" de Elsa Roch, Prix Polar Infiniment Quiberon  "No Home" de Yaa Gyasi, Prix des lecteurs du Livre de Poche "Canicule" de Jane harper, Prix des lecteurs polar du Livre de Poche  
2017 "L’Héritière des Fajoux" de Sylvie Baron, Prix Arverne "L’Ecole du lac" de Florence Roche, Prix Lucien-Gachon "Mon fils va venir me chercher" de Patric Breuzé, Prix Solidarité Harmonie Mutuelle "Scorpi" de Roxane Dambre, Grand Prix de l’Imaginaire - roman jeunesse francophone
2016 "Déserteur" de Boris Bergmann, Prix du jury Salon du Touquet Paris-Plage "Un petit glaçon dans la tête" de Valérie Péronnet, Prix des lecteurs corréziens
2010-2015 2015: "La Zone d’Intérêt" de Martin Amis, Prix du meilleur livre étranger 2013:  "Tué à l’ennemi" de Michel Laval, Prix de l’Académie Française 2012: "Les Héros perdus de Gabrielle" de Hélène Legrais, Prix Méditerranée Roussillon 2011:  "Le Chuchoteur" de Donato Carrisi, Prix SNCF du polar européen "La Femme du Tigre" de Téa Obreht, Prix Page des libraires "Danbé" de Aya Cissoko, Grand prix littéraire de l’Héroïne Madame Figaro "La loi du ghetto" de Luc Bronner, Prix Lycéen du Livre de Sciences Economiques et Sociales 2010: "Cadres Noirs" de Pierre Lemaitre, Prix Le Point du polar européen
2001-2009 2009: Robe de marié de Pierre Lemaitre, Prix du Meilleur polar francophone de Montigny 2005: Les Vivants et les morts de Gérard Mordilllt, Grand Prix RTL-Lire 2004:  Le Cœur du dragon de Andy Oakes, Prix du polar Européen SNCF Négrologie de Stephen Smith, Prix essai France Télévisions 2002: Si nous nous taisons de René Guitton, Prix Montyon de L’Académie Française 2001:  Entre Parenthèse de Claire Béchet, Prix du premier Roman L’Ecriture du désir de Belinda Cannone, Prix de l’Essai de l’Académie Française
1950-2000 La Muse démocratique. Henry James ou les pouvoirs du roman de Mona Ozouf, Prix de l’Essai de l’Académie Française 1998 L’Enchantement de Alain Blottière, Prix Louis Barthou de l’Académie Française 1995 Les Frères Romance de Jean Colombier, Prix Renaudot 1990  l'Égal de Dieu de Alain Absire Prix Femina 1987 Une femme sans lendemain de Michel Huriet, Prix Lange de l’Académie Française 1079 L'Herbe à brûler de Conrad Détrez Prix Renaudot 1978 La Terrasse des Bernardini de Suzanne Prou, Prix Renaudot 1973 Les Blés de Roger Bordier, Prix Renaudot 1961
Les Prix historiques Georgette Garou de Dominique Dunois (Marguerite Lemesle), Prix Femina 1928 Éros rédempteur de Marguerite Comert, Prix de Jouy de l’Académie Française 1019 La Réfugiée de Pierre Gourdon, Prix Jules Daveine de l’Académie Française 1918 L'appel du sol de Adrien Bertrand, ( prix 1914 ) Prix Goncourt 1916 La ville assiégée de Guy Chantepleure, Prix Jules Daveine de l’Académie Française 1914 Le peuple de la mer de Marc Elder, Prix Goncourt 1913 Princesses de Science de Colette Yver, Prix Femina 1907