NEWSLETTER
Nouveauté

La Guerre permanente

Ultime stratégie du Kremlin

Marie Mendras

Acheter votre format
Commander selon votre format
Papier21,50 €Numérique14,99 €
Vladimir Poutine livre en Ukraine une cinquième guerre depuis 1999, après la Tchétchénie, la Géorgie, le Donbass et la Syrie. Jamais la Russie n’a réellement été menacée par ceux qu’elle attaquait, il lui a fallu trouver des prétextes : protéger des « russophones en danger », lutter contre le terrorisme, « dénazifier l’Ukraine ».
 
Ce que craint Poutine plus que tout, c’est la démocratisation des anciennes républiques soviétiques et leur émancipation de la tutelle d’un État russe prédateur. Pour assurer la survie de son pouvoir, il mène une guerre de destruction et sacrifie les soldats russes en grand nombre. Mais il n’avait anticipé ni la résistance des Ukrainiens ni le soutien des pays occidentaux.
 
La guerre permanente n’a fait qu’accentuer la répression à l’intérieur et fragiliser la Russie à l’extérieur. En livrant à l’Ukraine une guerre ingagnable, Poutine enferme les Russes dans une confrontation majeure avec l’Europe, l’Amérique du Nord et le Japon, et entraîne son pays vers l’abîme.